Ténérife : déambuler dans les villes coloniales

Après le volcan, je vous emmène pour une déambulation dans les villes coloniales de Ténérife. Il y a le Ténérife avec ses barres d’immeubles sans charme des années 80 pour touristes germanophones mais il y a aussi le Ténérife des habitants avec ses petites villes colorées. J’avoue que je ne m’attendais pas à un tel patrimoine architectural. Chaque ville mérite une découverte approfondie avec chacune une identité.

GARACHICO

Je me suis baladée à Garachico un lendemain de tempête. La petite ville côtière pansait ses blessures avec un front de mer ravagé, des habitants encore groggy par cet épisode malheureux. Une matinée complète, j’ai eu l’impression que la ville m’appartenait. Personne dans les ruelles. Une ambiance de lendemain qui ne m’a nullement empêché d’admirer les façades colorées, de profiter des places et jardins publics, de déambuler au hasard des ruelles.

LA LAGUNA

A La Laguna, autre ambiance. J’y suis arrivée sous des trombes d’eau. Alors que je m’apprêtais à faire demi-tour, une accalmie de 2 heures s’est profilé. J’ai marché et marché encore dans le quadrillage de la ville, une ville classée au Patrimoine de l’Unesco. Portes, façades, fenêtres, cour, un patrimoine bâti remarquable. On aimerait pousser chaque porte, pénétrer dans chaque demeure. C’est le genre de ville que j’aurais aimé découvrir avec un habitant tellement elle est riche sur le plan architectural. J’imagine toutes les histoires et anecdotes de cette ville au passé colonial.

LA ORATAVA

Selon moi, c’est la ville où séjourner. C’est une ville de petite taille qui semble avoir un esprit village. Lorsque le soleil est au zénith, la ville est baignée de lumières, mettant en beauté ses monuments et son ensemble architectural. Durant la journée, elle accueille foule de visiteurs et à la nuit tombée, elle retombe dans le calme de ses habitants. La vie de quartier reprend dans les étroites ruelles du centre historique. Une bonne odeur de céréales s’échappe des moulins encore actifs dans la cité. Un amour de ville à découvrir. Les copains Benoît et Fabienne de Novo-monde ont  séjourné quelques semaines dans un coliving à La Oratava et je suis sûre qu’ils auront plein de bons plans à nous révéler sur cette ville.

Que ce soit à Garachico, La Oratava ou La Laguna, c’est typiquement le genre d’endroits où il faudrait se poser et découvrir la ville au rythme des habitants, ressentir la vie locale, flâner au gré des saisons qui passent.

A lire : Ténérife, 7 choses à voir à faire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s