Ténérife : saveurs des Canaries

La vie locale et les saveurs canariennes

Je vous ai parlé de mes découvertes à Ténérife, du Parc National du Teide, des villes coloniales. Et la vie locale ?

Ténérife, c’est l’éternel printemps même en plein novembre. Il y fait bon vivre, les locaux arborent cet art de vivre. En dehors du sud de l’ile qui affiche un profil touristique assumé, le nord-ouest de l’ile, que j’ai pu découvrir lors de mon séjour, est ponctué de petites villes côtières et d’oasis de verdure. Il y a de grandes étendues de bananeraies, de cultures maraîchères, l’ile présent un vrai visage agricole.

Chaque week-end, les producteurs locaux vendent leur produis dans les « mercado del agriculture », dont voici la liste.

Dès mon arrivée, je me suis rendue à celui de la Guancha, à 2 pas de mon studio, pour faire quelques courses. Les habitants s’y pressent chaque week-end pour le faire le plein de légumes et fruits frais.

Les bonnes tables de l’île

Sur les conseils d’habitants, je me suis rendue à San Juan de la Rambla, une petite localité de pêcheur, et plus précisément à Las Aguas avec deux adresses restaurants en front de mer où je me suis régalée.

Restaurante Las Aguas : le restaurant des meilleurs riz (los arroces) depuis 1983

Méson Casa mi madre :  pour déguster un poisson frais face à la mer

A Santiago del Teide, je me suis arrêté dans le restaurant du même nom, un resto populaire où touristes et locaux se mélangent le temps d’une pause de midi. Une cuisine locale, copieuse et bon marché.

A Santa Cruz : le restaurant La Hierbita dans le centre historique est connu pour être une des meilleures adresses de la capitale. On y mange en terrasse dans une ruelle tranquille après avoir déambulé la matinée dans les allées du fameux  Mercado Municipal Nuestra Senora de Africa.

Avec les amis Benoît et Fabienne du Blog Novo-Monde, nous avons passé une soirée dans un guachinche sur les hauts de La Oratava : la Guachinche La Casona

Une Guachinche, c’est une taverne typique de Ténérife, elle se situe en zone agricole. A l’origine, ce sont les producteurs locaux qui vendaient leurs produits en direct à dates fixes.  On les trouve aux abords des zones vinicoles de l’ile. les agriculteurs vendaient du vin fait avec les raisins de leur récolte, accompagné de mets simples et fait maison. Même si cette coutume s’est peu à peu professionnalisée, les guachinches restent des lieux traditionnels qui servent des repas du terroir avec des produits locaux.

Pour en savoir davantage sur la gastronomie de Ténérife, je vous invite à visiter ce site.

 

Un commentaire sur « Ténérife : saveurs des Canaries »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s