Coup de coeur en Suisse : destination Bâle

Combien de fois ai-je traversé Bâle avant de rejoindre l’Alsace sans lui prêter la moindre attention. Cette ville ne m’inspirait nullement ! Quelle manque de curiosité, me direz-vous ! C’est mon amie Laurène du blog Carnet d’Escapades qui m’a influencé en me vantant 1000 fois les mérites de la ville. Après tout, si Laurène le dit, c’est bien que cette ville a un truc !!! Un truc… plutôt un coup de foudre. Depuis ma première visite à l’occasion de son traditionnel carnaval, je nourris un véritable coup de cœur pour Bâle. Bâle, ville de culture avec ses 40 musées. Bâle, l’urbaine qui allie à merveille tradition et modernité. Bâle, l’atypique à cheval sur 3 pays. En moins d’une année, j’y suis allée à 3 reprises, version été, version hiver, irrésistiblement attirée par son charme, son caractère. Comment est ce possible d’avoir attendu autant d’années pour l’honorer d’une visite ? Il faudrait au moins une vie pour explorer les coins et recoins de Bâle mais je vous partage quelques incontournables.

Le vieux Bâle

Outre plusieurs monuments et bâtiments historiques dignes d’intérêt, il faut déambuler au hasard, flâner dans ses rues, ses ruelles, ses vieilles places. Avec son alignement de belles facades, ses fontaines, le vieux Bâle prend tantôt des allures de campagne chic ou de faubourg médiéval. Prenez le temps, passez et re-passez dans ce quartier pittoresque. Selon la luminosité, les heures du jour, il vous révélera une nouvelle facette à chacun de vos passages.

Chaque matin, sur le marketplatz, bordé par l’imposant Rathaus à la facade rouge, se tient un petit marché  avec quelques échoppes et stands pour un snack sur le pouce. En face, le fameux tea-room Schliesser est une institution bâloise dans un décor retro

Le petit bâle

Après avoir traversé le Mittlere Brücke, on passe de l’autre côté du Rhin au cœur du « Petit-Bâle », autrefois qualifié de Bâle de seconde zone. Le quartier est aujourd’hui plein de charme, les quais et bords du Rhin invitent à la promenade avec de magnifiques vues sur la vieille ville. Aux beaux jours, buvettes et cafés s’installent sur les quais dans une ambiance estivale.

Saint-alban

Un autre quartier de la ville, moins connu des visiteurs, Saint-Aban  révèle une atmosphère paisible. Flanez au hasard, levez les yeux, asseyezvous sur un banc, marchez le long du quai, cette promenade aux airs bucoliques est d’un tel romantisme.

Art et culture à Bâle

Bâle compte près de 40 musées dont certains sont de renommée internationale. Parmi mes préférés, la fondation Beyeler, le musée Tinguley, le Kunstmuseum  et le Vitra Design Muséum.

Un conseil pour visiter la fondation Beyeler, arrivez .dès l’ouverture à 10 h00 et vous aurez peut -être le privilège de visiter les salles dans l’intimité. Croyez moi, ça fait toute la différence. On a eu la chance d’admirer l’exposition Edward Hopper loin de la cohue… un pur bonheur. De la fondation Beyeler, vous pouvez rejoindre le Vitra Design Museun par le sentier «24 Stops Rehberger-Weg» long de 5 km, ce sentier tisse un lien entre les 2 pays et permet de rejoindre le Vitra par une balade tranquille d’env. 1 h 30. Ce musée est une pépite qui vaut la peine de découvrir avec une visite guidée. Le Kunstmuseun est le plus grand et le plus ancien des musées d’art en Suisse. Le musée Tinguely présente la vie et l’œuvre de l’artiste et son architecture est signé Mario botta. Sur le plan architectural, chaque musée est à lui seul une œuvre d’art ! Du musée Tinguley, il est agréable de faire le retour à pied en traversant  le parc Solitude et en longeant les quais  jusqu’au Petit-Bâle. En chemin, on découvre quelques perspectives urbaines avec la Roche Tower ou le site de l’ancienne Brasserie Warteck .

Pour les fans d’architecture, Bâle concentre un nombre important de bâtiments réalisés par des architectes de renom tels Herzog et Meuron, Mario Botta, Renzo Piano et d’autres. Un petit guide de l’office du tourisme vous emmène à la découverte de ces réalisations dont la plus emblématique est sans conteste le « City lounge »

Bâle, l’alternative

L’art urbain s’est aussi imposé à Bâle. En se promenant aux 4 coins de la ville et en cherchant un peu, vous trouverez quelques œuvres de Street-art. Un endroit qui m’a enthousiasmé est le Sommer Casino. Cet ancien casino du XIXè siècle entouré d’un parc s’est réinventé en lieu d’expression artistique et présente plusieurs fresques sur sa façade, On peut aussi y boire un verre ou manger.

Du côté de l’Areal Port, le long de Klibeck Quai, un quartier alternatif a pris naissance avec ses codes, ses buvettes de bric et broc et son ambiance si singulière. Je suis curieuse de voir comment va évoluer ce quartier, il y a fort à parier qu’il se transforme peu à peu en éco-lieu avec une dynamique culturelle où se mêle créativité et innovation. On a trainé nos baskets dans ce quartier sur un fin de journée pour se poser sur la terrasse du Landestelle. Siroter un cocktail, grignoter quelques tapas, écouter un live de guitare classique et admirer le coucher de soleil sur le Rhin avec vue sur le Novartis Campus. Ah ces moments-là !

Je suis retournée pédaler dans ce coin un dimanche matin lorsque l’ambiance festive de la veille a laissé place à un quartier endormi. Il y a quelque chose de fascinant dans cette zone portuaire du Rhin où l’on passe d’un pays à l’autre en une fraction de seconde. La passerelle des 3 pays avec saon architecture particulière incarne à merveille ces 3 frontières. D’un lieu à lautre on ne sait plus si on se trouve en suisse, en France en Allemagne. Savez vous qu’elle détient le record du monde de la plus longue passrelle réservée aux vélos et aux piétons.

Bons plans et bonnes adresses

Parmi les bons plans, la Basel Card est un sésame précieux pour découvrir la ville, visiter les musées, utiliser l’ensemble du réseau de transports en commun gratuitement… et plus encore ! elle est OFFERTE pour chaque nuitée hôtelière. Grâce à cette carte, à la station vélo de la gare, il  est possible de louer un E-bike pour seulement Fr. 20.- par jour. Je me suis régalée un dimanche matin à faire le tour de la ville à vélo et visiter 3 pays en 1 heure !!!!!  A Bâle il y a très peu de circulation routière. Les Bâlois se déplacent massivement en vélo ou en empruntant les transports commun. Du coup, pédaler dans la ville devient très agréable avec un sentiment  de grande liberté et de calme. Cette ville est incroyablement calme, on ne ressent pas l’agitation urbaine mais plutôt un certain art de vivre. Je vous recommande vraiment de louer un e-bike et rejoindre les musées excentrés par la mobilité douce. Une autre bon plan, ce sont les bacs. Une institution veille de 150 ans. 4 petit ferries en 4 points différents qui traversent d’une rive à l’autre en suivant le courant. A chaque ponton, une cloche est accrochée. Il suffit de sonner, le capitaine arrive et en un rien de temps, vous voilà transporter sur l’autre rive. J’adore ! Ce qui m’a intriqué et fasciné, c’est la baignade dans le Rhin. Plus qu’une tradition, un véritable rituel. Les nageurs descendent le Rhin en se laissant porter par le courant et emporte avec eux un «Wickelfisch », un sac étanche coloré en forme de poisson dans lequel ils transportent leurs vêtements secs. Si vous apercevez des centaine de têtes dans les eaux du Rhin, généralement entre le Wettsteinbrucke et Johanniterbrucke, ce n’est pas une hallucination. Il sont des milliers à s’adonner à ce loisir insolite. Un truc de locaux !

Où prendre l’apèro

  • S’Fahribodeli une terrasse d’été  tout discrète au bord du Rhin et au pied de la cathédrale pour un apéro tapas. La vue sur l’autre rive est magnifique. De là, on peut prendre le ferry !
  • Sandoasse . un bar de plage au confins des 3 pays
  • Landestelle, lounge bar branché sur Klicbeck Quai
  • Bar rouge : un bar au sommet d’une tour à Messe Platz pour admirer Bâle d’en haut

Où manger

  • Markthalle : un voyage culinaire dans une grande halle du patrimoine industriel où de nombreuses stands nourriture représentant les 4 coins du monde se côtoient pour une escale gourmande.
  • Klara , cantine du monde dans un lieu atypique sur la Clarastrasse. Mention spéciale pour la cuisine africaine.

Mes adresses de prédilections : excellent rapport qualité-prix et atmosphère décontractée.

Où dormir

  • Motel one Basel : en plein cœur de la ville sur la Barfusserplatz, un hôtel design qui n’a rien à voir avec l’image des Motel. Confortable et insonorisé, c’est une belle adresse à prix raisonnable.
  • Le passage : un hôtel 4 étoiles au style urbain et chic.
  • Der Teufelhof  un lieu dédié à la culture et à l’hospitalité composé de plusieurs bâtiments historiques. Le Kunst Hôtel offre 8 chambres réalisées par des artistes. Chaque chambre est unique avec son univers artistique. Nous avons choisi la chambre 7, un hommage à Madame Wolf.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s