Un grand week-end d’hiver à Bonneval sur Arc

Ça faisait des lustres que je rêvais d’un séjour hivernal à Bonneval sur Arc, un village de montagne parmi les plus beaux villages de France. Depuis des années, ce village de bout du monde dans la Haute Vallée de la Maurienne me charmait tant par son caractère montagnard et isolé que par la beauté sauvage de ces paysages enneigés. Au creux de Janvier 2020, nous troquons quelques jours notre authentique Val d’Hérens pour rejoindre ce village pépite de l’autre côté de nos Alpes Valaisannes.

Nous arrivons de nuit, en début de soirée, et posons nos valises en plein cœur du vieux village à la maison d’hôtes La Greppa. Dès les premiers pas, je ressens l’atmosphère authentique du village et ce rendez-vous idyllique que je me suis imaginé est bel et bien là. Parfois, on idéalise tellement un lieu que la première rencontre est décevante. Là, ce n’est pas le cas, le charme opère instantanément et les jours suivants sauront combler mes envies d’hiver et d’ailleurs.

Nous sommes chaleureusement accueillis par Annie et Patrick dans l’unique chambre d’hôtes de leur maison et commerce. La maison fait partie des images bien connues de Bonneval. Presse tourisme, reportages télé se sont arrêtés dans ce chalet de bois et de pierres. La maison est construite dans la plus pure tradition avec ses toits de lauzes et ses pierres brutes. Notre chambre est à l’image du lieu : authentique ! Une belle chambre de style montagnard avec un ensemble d’éléments taillé dans du vieux mélèze par un artisan local. Une chambre épurée et confortable à souhait avec le plaisir de profiter d’excellents petits-déjeuners et goûters dans le salon de thé au-dessus. Patrick nous livre ses bonnes adresses pour manger au village : 2 restaurants à 2 pas de notre hébergement pour une excellente cuisine terroir. Un village, un hébergement, des restaurants qui respirent bon le terroir… que demander de plus pour les amoureuses de plaisirs simples que nous sommes !!! 2 ou 3 idées de balades et le bonheur d’une escapade hivernale se joue maintenant.

Où se balader en hiver au départ de Bonneval sur Arc ?

On a laissé notre véhicule au parking afin de profiter de 3 jours sans voiture, entre balades hivernales, rando-raquette et ski de fond. Les plaisirs nordiques avant tout ! Pour être honnête, ce fond de vallée ne se prête pas à la randonnée raquette. Aucun parcours balisé n’existe. En revanche, les sentiers hivernaux sont parfaitement damés et entretenus offrant ainsi de belles balades hivernales sans avoir besoin de raquettes à neige. Une bonne paire de chaussure d’hiver, une paire de crampons-neige et le tour est joué.

  • Le hameau de ecot : Un incontournable ! c’est le hameau de « Belle et Sébastien ». On y accède en 1 h 30 de montée avec de nombreuses pauses photo !!! C’est une randonnée facile, accessible à tous par un chemin damé (route carrossable en été ). Le hameau est perché à 2000 m d’altitude et à 4 km de Bonneval en remontant la rivière : l’Arc. Chargé d’histoire depuis le moyen âge, il est à présent protégé depuis 1971. Quelques maisons traditionnelles de pierres et de lauzes regroupés sur un perchoir surplombent la vallée. En ce mois de janvier, le hameau semble endormi. Seules au monde, on profite de ce balcon ensoleillé pour une pause pique-nique sous l’oeil bienveillant de la Chapelle Sainte-Marguerite.

Puis, je décide de prolonger la balade jusqu’à un lieu nommé Trièves d’où se dessine un cirque glaciaire d’une beauté enchanteresse. Sous l’épais manteau neigeux, l’eau crée des formes neigeuses aux lignes artistiques. Juste magique ! Ca me donne très envie de revenir en été pour redécouvrir ces paysages.

  • Le chemin du Petit-bonheur : un sentier qui porte bien son nom. Nous l’avons emprunté de Bonneval sur Arc jusqu’à Bessans, env. 9 k pour une randonnée hivernale le long de l’arc. C’est un plateau nordique très fréquenté par les fondeurs. Piétons et skieurs se partagent la piste pour une balade tranquille au fil de l’eau.

En chemin, nous nous sommes arrêtés au hameau de Villaron pour une halte gourmande dans un gîte. Arrivées à Bessans, nous avons pris la navette gratuite (ligne M12) pour retourner à Bonneval où notre gouter crêpe nous attendait !

  • Le vieux village de Bonneval :  Cerné par l’imposant Massif de la Vanoise, le vieux village a su traverser les âges en conservant son patrimoine bâti. On comprend qu’il appartienne à la famille des plus beaux villages de France, c’est le village carte postale. En hiver, il est le dernier village de la vallée à 1850 m d’altitude, il est sans voiture et bénéficie d’un enneigement optimal. Autant d’éléments qui participent à son pittoresque. Les toits de lauze sont recouverts d’une épaisse couche de neige, les ruelles enneigées donnent le décor hivernal à l’habitat traditionnel, l’atmosphère paisible nous invite au lâcher prise. Tout invite à la déambulation. Il règne une ambiance de bout du monde où authenticité rime avec convivialité. Les villageois se connaissent et cultivent un certain gout de l’hospitalité où les valeurs et le sens de l’essentiel priment. On est loin du tourisme de masse de certains villages transformés en industrie du ski !

Cerise sur le gâteau ! une étape de la Grande Odyssée est passée par Bonneval au cours de notre séjour. Un véritable spectacle à ciel ouvert dans les étroites ruelles du village et la joie de vivre un moment privilégié avec les huskies.

A présent, une seule envie… Revenir en été par le célèbre Col de l’Iseran. Si comme moi, vous aimez la montagne et le patrimoine, vous allez adorer ce petit coin préservé.

Carnet d’adresses :